Module Google Analytics de Google Sheets – Guide rapide et simple

Quand vous commencez à avoir un peu de pratique de Google Analytics, vous vous lancez dans la création de tableaux de bord personnalisés. Toutefois, ils peuvent s’avérer rigide ou tout simplement manqué d’information que vous avez à disposition en provenance d’une autre source.
Dans cette article, nous verrons comment simplement paramétrer et utiliser l’add-on de Google Sheets intitulé « Google Analytics ».

 

Installation et 1er paramétrage du module Google Analytics:

Tout d’abord, si le module Google Analytics n’est pas installé, il vous suffit de vous rendre dans la section « Modules complémentaires » de la navigation de Google Sheets puis de cliquer sur « Télécharger des modules complémentaires » et de faire une recherche sur « Google Analytics ». Vous obtenez ainsi le module ci-dessous:

Module Google Analytics pour Google Sheets

Une fois sur cette page, il vous suffit de cliquer sur le bouton bleu « gratuit » pour l’installer. Le module Google Analytics est ainsi mis à disposition pour vos analyses depuis la partie « Modules complémentaires ». En cliquant dessus, vous découvrez une nouvelle ligne « Google Analytics » qui correspond au module.

Une fois installé, vous pouvez réaliser votre 1er paramétrage en cliquant sur « Créer un nouveau rapport » (« Modules complémentaires > « Google Analytics » > « Créer un nouveau rapport »). Une fenêtre se déploie alors sur la partie droite de votre document, comme dans la capture ci-dessous:

création d'un nouveau rapport avec le module Google Analytics

Nous allons voir ensemble les différents champs:

Name

il s’agit du nom que vous voulez donner à votre rapport. Ce sera aussi le nom de l’onglet contenant les informations.

Account:

Vous devez choisir de quel compte vous souhaitez récupérer les informations.

Property:

Tout comme pour l’Account, il vous faut déterminer de quelle propriété vous souhaitez récupérer les informations.

View:

Enfin, il vous faut renseigner la vue souhaitée.

Si vous êtes coutumier de Google Analytics, vous pouvez voir un des potentiels de cet outil: vous pouvez ainsi récupérer des informations de plusieurs vues, propriétés et comptes (que vous avez en gestion ou en lecture) et ainsi croiser les informations dans un seul tableau. Mais cela est un détail que nous verrons ensuite.

 

Paramétrage avancée de votre module Google Analytics:

Même s’il est simple de paramétrer votre recherche d’information depuis la fenêtre, je vous recommande de le faire depuis l’onglet « Report configuration » qui se crée automatiquement à la validation de votre 1er demande de rapport. Alors vous demandez pourquoi passer par cette version un peu plus aride de l’outil ? Eh bien, c’est assez simple: la configuration en tableau vous permet de copier/coller facilement les critères d’une recherche et ainsi, de vous épargner un temps de calibrage.
Mais avant cela, voyons ensemble les champs restants et leurs potentiels:

Start Date:

Ce champ vous sert à renseigner la date de début de récupération de données. A noter que vous pouvez ajouter une date ou une durée en anglais (ex: 30daysAgo)

End Date:

Tout simplement la date de fin de récupération de vos données

Metrics:

Vous devez dans cette case renseigner les métriques que vous souhaitez récupérer auprès de l’API de Google Analytics. Attention, pour être compris par l’API, vous devez utiliser les terminologies de Google Analytics disponibles à cette adresse.

Dimensions:

Tout comme les métriques, vous devez aussi choisir les dimensions de votre récupération de données. J’attire votre attention sur le fait que vous ne pouvez pas associer tous les métriques avec les dimensions. Pour être sûr que vous demande renverra bien des données, je vous invite à essayer l’outil de Google « Dimensions & Metrics Explorer » disponible sur cette page. Vous pouvez rechercher les métriques et les dimensions souhaités et ensuite vérifier la compatibilité de votre demande. Une fois que vous avez choisi une dimension ou un métrique, les dimensions et métriques incompatibles se grisent automatiquement.

Order:

Vous avez la possibilité de classer la sortie des données dans un ordre. Pour cela, il vous suffit d’indiquer le métrique ou la dimension qui doit servir de référence pour le classement. Si vous indiquer simplement la métrique, les données seront indiqués par ordre croissant. Si vous souhaitez par ordre décroissant, il vous suffit de positionner un « – » devant le métrique ou la dimension. Tout comme les métriques et les dimensions, vous devez utiliser les API name pour être compris.

Filters:

Vous pouvez mettre en place des filtres pour ne garder qu’une partie des données. Dans la version v3 de l’API, vous ne pouviez utiliser que les formats dit « legacy filters format« . Il s’agissait de reprendre des métriques et/ou des dimensions et d’y adjoindre des conditions. Désormais avec le v4, vous pouvez aussi utiliser le format JSON. Comme indiqué dans la documentation de Google Analytics, les « legacy filters format » sont les plus simples à utiliser mais les filtres en JSON permettent d’aller plus loin.

Segments:

Tout comme les filters, les segments vous permettent de ne vous intéresser qu’à une partie des données. Vous pouvez ici aussi utiliser les 2 formats: « legacy filters format » et JSON. La grande différence se situe au niveau des segments personnalisés. Imaginons que vous avez créer des segments personnalisés et que vous souhaiteriez les utiliser dans vos requêtes. C’est possible sans trop de difficulté grâce à l’outil « Query explorer« . Cet outil vous permet de tester vos requêtes mais aussi de retrouver, en langage de l’API, vos segments personnalisés. Pour cela, placez-vous dans la case « Segments » et cochez « Show segment definitions instead of IDs »:

segment via query explorer de google analytics

Dans l’exemple ci-dessus, en tapant « SEO », le segment apparaît. Il vous suffit de cliquer de dessus puis de copier/coller les conditions.

 

Limit:

Cette partie vous permet de gérer le nombre maximum de lignes à utiliser dans votre retour d’information. Attention, si votre requête renvoie plus de data que prévu par ce paramétrage, seul les x demandées apparaîtront. Vous aurez un risque de perte d’information.

 

Spreadsheet URL:

Par défaut, les informations s’agrégeront dans un onglet du document. Si vous souhaitez les importer dans un autre spreadsheet, il vous suffit d’indiquer l’URL.

 

Skip report:

Cette nouvelle fonctionnalité est assez intéressante: dans certains cas, vous ne souhaitez pas relancer tous les rapports. En indiquant « TRUE » dans cette case, le rapport ne sera pas inclu à la prochaine relance et ce, tant que la valeur « TRUE » est indiquée.

 

Avant chaque création de rapport, je vous invite à utiliser l’outil « Query explorer » de Google Analytics pour deux principales raisons: il vous permettra de valider vos paramétrage mais aussi vous donnera accès à un sample de données afin de vérifier qu’il s’agit bien de votre souhait.

 

Obtenir les données demandées:

Une fois que vous avez terminé le paramétrage de vos rapports, il vous suffit de lancer les requêtes. Pour cela, rendez-vous dans l’onglet de paramétrage du module et choisir « Run reports » (« Modules complémentaires » > « Google Analytics » > « Run reports »). Vous avez aussi la possibilité de programmer les rapports afin de les avoir à disposition le matin en arrivant au boulot par exemple.

planification rapports google analytics

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *